le 29 novembre 2010

L’assurance maladie aussi pour les chiens et les chats

Avec plus de 65 millions d’animaux domestiques, détenu par 51 % des foyers, la France apparaît comme le marché européen le plus important pour les organismes commercialisant des assurances ayant pour but de protéger ces petits êtres vivants. L’intérêt de ceux-ci se trouvent même être renforcés par le fait que, contrairement aux pays nordiques, les souscriptions déjà effectuées, dans ce domaine, restent aujourd’hui encore assez exceptionnelles.

Proposant plusieurs types de prestations, les assurances pour les animaux domestiques permettent de bénéficier d’une protection santé, offrant ainsi la prise en charge des dépenses liées aussi bien aux consultations vétérinaires qu’aux interventions chirurgicales ou encore aux médicaments. Couvrant généralement aussi bien les maladies que les accidents, ces garanties excluent toutefois, dans la majorité des cas, les maladies découlant de problèmes génétiques. Adoptant le principe d’une couverture variable, celles-ci permettent d’accéder à une offre adaptée aux conditions de vie de l’animal et ainsi de trouver la meilleure protection pour une dépense variant généralement entre 5 € et 40 € par mois.

Aussi proposée par l’ensemble des organismes, l’assurance responsabilité civile peut se révéler être particulièrement utile, permettant de bénéficier d’une couverture, en cas de dommages causés par son animal domestique à un tiers. Pouvant être limitées à un périmètre donné, ces assurances sont souvent accompagnées d’une franchise, dont il convient, avant toute souscription, de prendre connaissance afin d’opter pour la formule la plus intéressante possible. Il est aussi important de souligner que les dommages causés aux membres de la famille se trouvent, bien souvent, exclus de ce dispositif, ceux-ci devant alors être couverts par une garantie des accidents de la vie, et que certains animaux, tels que les chiens dangereux ou les chiens de chasse ne peuvent pas non plus faire l’objet de telles mesures, une assurance spécifique devant alors être souscrite.

Enfin, certaines compagnies complètent leur offre à destination des animaux par une assurance décès, permettant aux propriétaires de bénéficier, lors du décès de leur animal, d’une aide financière.

Particulièrement utile, ces garanties pour animaux restent toutefois soumises à certaines conditions dépendant principalement des exigences du prestataire choisi, ainsi certains imposent une limite d’âge en fonction de l’animal assuré, il apparaît donc important de bien se renseigner sur l’existence d’une telle condition. Il est aussi essentiel de préciser que l’ensemble des assureurs exige que l’animal soit identifié, au moyen d’un tatouage ou encore d’une puce, et que celui-ci soit à jour de l’ensemble de ces vaccinations, le défaut de l’une de ces conditions rendant la protection souscrite totalement inefficace.

Permettant d’offrir un ensemble de services variés et particulièrement modulables, les assurances pour animaux permettent aux propriétaires de protéger ceux-ci contre les risques qu’ils encourent. Si une telle garantie peut paraître inutile pour certaines personnes, il convient de prendre en compte l’étude menée en Allemagne, en Australie et en Chine, selon laquelle les propriétaires d’animaux de compagnie restent en meilleure santé que les autres personnes, permettant ainsi à ceux-ci de réaliser des économies concernant leurs dépenses de santé, qu’ils peuvent ainsi réinvestir dans la protection de leur animal, qui peut lui aussi bénéficier de meilleurs soins.