le 29 novembre 2010

La CMU, l’assurance maladie qui rend les soins accessibles à tous

Mise en place dans le but d’offrir, à tous, un accès aux soins médicaux grâce à une assurance maladie de base, la Couverture Maladie Universelle, aussi désignée par ses initiales CMU, se compose de deux dispositifs distincts, le premier offrant une couverture de base, alors que le second, destiné aux personnes présentant les revenus les plus faibles, et désigné sous le nom de CMU Complémentaire, ou CMUC, permet de bénéficier d’une assurance santé complémentaire.

Accordée aux personnes ne bénéficiant d’aucun autre régime social, la CMU est ouverte aux personnes résidant légalement sur le territoire français de façon stable et régulière, ainsi qu’à leurs ayants droit, les personnes en situation irrégulière pouvant, quant à elles, prétendre à l’aide médicale de l’Etat. Il est important de noter que certaines catégories restent toutefois exclues du dispositif de la CMU, c’est ainsi le cas des étudiants, des ministres du culte, des membres du personnel diplomatique, des personnes effectuant un séjour dans le cadre d’un traitement médical, des travailleurs frontaliers, lorsque ceux-ci bénéficient, dans leur pays de résidence, d’une couverture maladie, et des retraités d’organisations internationales qui ne perçoivent pas d’une pension française, ceux-ci bénéficiant d’autres dispositifs d’assurance maladie.

Afin de bénéficier de la couverture offerte par la CMU, il convient alors de déclarer, à la caisse d’assurance maladie de son lieu de résidence, l’absence de couverture par un autre régime de protection sociale, il est aussi nécessaire, pour le demandeur, de justifier de son identité ainsi que d’une résidence stable et régulière ; pour ceci, une carte d’identité ou un titre de séjour est alors nécessaire. Pour faciliter les démarches, certaines associations agréées par les services de la préfecture et les établissements de santé peuvent apporter leur aide dans la réalisation de l’ensemble de la procédure, ceci est notamment le cas pour les personnes sans domicile fixe qui doivent se faire domicilier auprès d’un organisme agréé ou encore d’un centre communal d’action sociale.

Une fois l’ensemble de ces démarches remplies, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie vérifie alors que le demandeur ne peut prétendre au bénéfice d’un autre régime de protection sociale ; si tel est le cas, celle-ci se charge alors automatiquement de son inscription auprès des organismes concernés, afin qu’il puisse profiter des prestations auxquelles il a droit, de manière ininterrompue. Les bénéficiaires de la CMU disposent, quant à eux, d’une couverture sociale leur offrant la prise en charge de leurs soins médicaux, ainsi que de leurs frais d’hospitalisation, le ticket modérateur et le forfait hospitalier étant toutefois exclus des prestations prises en charge par ce dispositif.

Permettant à tous de bénéficier d’une assurance maladie, la CMU constitue le principal dispositif d’insertion sociale en matière de santé. Pouvant être complété par la CMUC, celle-ci garantit un accès minimum aux soins, pour les personnes présentant les revenus les plus faibles, prenant, cette fois-ci, en charge le ticket modérateur, le forfait hospitalier et, dans certaines limites, les frais de prothèses dentaires et de lunettes, donnant la possibilité aux populations les plus défavorisées de bénéficier, elles aussi, de tous ces services.