le 12 décembre 2012

L’interdiction du Bisphénol A dans les emballages alimentaires réjouit la Mutuelle Familiale

Faisant de la santé de ses sociétaires sa principale priorité, la Mutuelle Familiale reste particulièrement impliquée dans la prévention des risques liés à l’environnement, et a ainsi été présente, en première ligne, dans le combat contre la présence de Bisphénol A dans les emballages alimentaires, pouvant, aujourd’hui, se féliciter de la décision prise par le législateur d’interdire totalement l’usage de ce composant.

Une présence de tous les instants de la Mutuelle Familiale au côté de ses usagers

Prenant particulièrement au sérieux la santé de ses sociétaires, la Mutuelle Familiale a ainsi fait de la lutte contre les perturbateurs endocriniens l’un de ses chevaux de bataille, ne ménageant pas ses efforts pour informer le mieux possible le grand public des effets de ces substances, aidée en cela par le Réseau Environnement Santé et la Mutualité Française Ile-de-France, celle-ci est ainsi à l’origine d’un certain nombre d’initiatives, dont l’impact commence à se faire sentir, le législateur ayant, en effet, décidé de mettre fin à l’usage alimentaire du Bisphénol A.

Une mesure nécessaire mais d’application tardive pour la Mutuelle Familiale

Très impliquée dans le combat contre la présence de Bisphénol A dans les emballages alimentaires, la Mutuel Familiale s’est toutefois avouée quelque peu déçue par les modalités d’application de l’interdiction prise par le législateur, celle-ci ayant, en effet, souligné, dans un communiqué du 3 décembre, son désappointement de ne voir la mesure appliquée qu’à partir du 1er janvier 2015, même si, pour les enfants âgés de 0 à 3 ans, l’application de cette nouvelle règle se fera dès le début de l’année 2013.